Your Cart
Shipping to
Shipping
Total
Checkout
If you want to order more than 15 books, contact us directly.
Email cart to onestar press
Terms and Conditions of Sales

All prices and offers on our website are subject to change at the discretion of onestar press.
All products are subject to availability.

Replacement and credit policy
All sales are final and no returns are provided.

Only in the event that purchased item(s) are unavailable will onestar press provide the client with a credit or refund option.

Any goods that may arrive damaged due to shipment will be replaced once the client and onestar press have both confirmed the damages.

Retailers
Kindly note that a discount of 30% is available for a minimum order of 5 copies to select retailers. If you are a retailer, you are welcome to send onestar press your Cart for confirmation, and a sales representative will finalize your transaction by email.

The terms and conditions listed above are subject to change at any time by onestar press.

Bruno Serralongue, Rapport de forces
  • 35 €
  • Bruno Serralongue, Rapport de forces 35 Add to Cart
  • 35 €
  • Bruno Serralongue, Rapport de forces 35 Add to Cart
Published 2004

140 x 225 mm
142 pages
Cover: Paperback, color, glossy finish
Binding: glue bound
Interior: black and white
Edition limited to 250 numbered copies

Rapport de forces est un projet inédit qui fait suite à “1er décembre 1982 - 5 décembre 2001 (Paris / Séoul)” reproduit à cette occasion sous la forme d’un livre. “(Paris / Séoul)” s’est construit autour de la rencontre dans les locaux du FKTU à Séoul des 3 syndicalistes venus en France à la recherche du patron de Daewoo, en fuite après la faillite frauduleuse du conglomérat coréen. Rapport de forces en est le prolongement. Il se construit autour de la figure héroïque de Yeon Tae-Il, jeune ouvrier dans l’industrie du textile qui s’immola par le feu le 13 novembre 1970 en serrant contre lui le code du travail pour protester contre les conditions de travail extrêmement dures alors en Corée.
Au cours de la conversation Hwang Yi Min, Yu Man Hyeong et Park Jun Kyu, ont mentionné l’existence d’un cimetière au nord de Séoul ou sont regroupés les salariés qui ont été poussés à la même extrémité que Yeon Tae-il, pour les mêmes raisons. Tous les ans, un hommage leur est rendu. Le dernier suicide dont j’ai entendu parler a eu lieu le 10 septembre 2003. Kyng-Hae Lee, fermier, président du “Korean Federation of Advanced Farmers” venu manifester en marge du sommet de l’OMC à Cancún au Mexique s’est planté un couteau dans le coeur. Les fiches de lectures sont réalisées à partir des textes publiés sur la Corée du Sud dans le Monde Diplomatique depuis 1982.
Bruno Serralongue

http://www.brunoserralongue.com/